Rencontre : participation et habitat social à Beaumont

Désireux de tisser des liens et d’aller à la rencontre d’autres porteurs de projets d’habitat groupé, alimentant ainsi leur propre réflexion, les membres d’Ecoravie prêtent attention à ce qui se passe autour d’eux…

Au cœur du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, le village de Beaumont, dont l’altitude oscille entre 200 et 1000 mètres, s’étend sur environ 2000 hectares dans une montagne préservée à caractère méridional. La saison hivernale laisse entrevoir les « faïsses », ces bandes horizontales de terre soutenues par des murs en pierre, jadis édifiés pour la culture en paliers. De petites routes serpentent monts et forêts pour

Le Serre du Blat, le lieu du futur hameau

desservir une douzaine de hameaux parsemés de maisons en pierre que les habitants ont peu à peu rénovées. Si le caractère exceptionnel du site le prédispose à accueillir des touristes épris de nature et de grands espaces, l’équipe municipale veille avant tout à permettre à la population de s’y installer au titre de résidence principale et de contribuer ainsi au dynamisme local. Dans cet esprit, un dispositif innovant s’est mis en place, combinant logement social, participation, le tout inscrit dans une enveloppe architecturale originale esquissée par l’architecte Patrick Bouchain. Des financements de La Fondation de France[1] et du programme européen Leader contribuent à concrétiser l’initiative.

Projet d’habitat coopératif  cherche locataires-accédants

« Vous êtes à la recherche d’un habitat accessible adapté à vos besoins et à vos ressources ? La Commune de Beaumont vous propose de participer à un projet d’habitat coopératif, économique social et environnemental, conçu et géré par les habitants eux-mêmes […] ».

C’est en ces termes que la 1ère réunion d’information a été lancée en février dernier. L’enjeu étant de trouver des candidats : familles, célibataires, jeunes ou moins jeunes à la recherche d’un logement, mais pas seulement. Car l’idée est d’impliquer les futurs habitants dans la phase de programmation afin qu’ils déterminent eux-mêmes la surface, la distribution de leur futur lieu de vie, mais aussi les services et espaces qu’ils souhaiteraient mutualiser avec leurs voisins: une buanderie, un atelier de bricolage ou une salle de jeux pour les enfants, par exemple. Aménager des espaces collectifs concilie au moins deux préoccupations majeures : réaliser  des économies (construction, entretien) et faire vivre convivialité et partage.

La méthodologie d’accompagnement

Pour les accompagner dans le processus participatif, les futurs habitants pourront compter sur une équipe locale composée d’un urbaniste et de deux architectes. Des réunions mensuelles collectives complétées d’entretiens individualisés aboutiront progressivement au programme qui décidera de la conception architecturale finale. Le pilotage de ce projet est confié à l’association toulousaine AERA (Action Etudes et Recherches autour de l’Architecture) qui a développé une expertise et une méthodologie adaptées au montage de ce type de projet.

Un horizon proche

Le calendrier de l’opération prévoit un démarrage des travaux pour les trois premières maisons dès 2010 puis une seconde tranche de cinq maisons en 2011. Dans la 1ère phase, les maisons seront  en location (loyer HLM). La gestion de l’ensemble des huit maisons impliquera la création d’une société civile immobilière d’accession progressive à la propriété. Ce statut juridique devra permettre aux locataires-accédants d’acquérir progressivement les parts sociales correspondant à leur logement, moyennant un loyer HLM majoré de 20%. Seules les personnes en dessous des plafonds PLS (Prêts Locatifs Sociaux) sont donc éligibles.

Ces habitations particulièrement innovantes du point de vue écologique intégreront une dimension évolutive, pour anticiper sur la recomposition spatiale d’un logement en fonction des changements familiaux ou économiques des occupants.

Une trentaine de personnes sont venues s’informer lors de la 1ère réunion de lancement du projet. Cet élan prometteur se poursuivra avec un prochain RDV programmé le mardi 9 mars 2010 à 18 heures dans la salle communale de Beaumont.

Plus d’information, contacter :

Fabrice Menard – fabrice.menard07@orange.fr

ou la Mairie de Beaumont – mairie.beaumont07110@orange.fr

1 réponse

  1. Chaudière Marie-Claude dit :

    Ma mère, Josette Mathon, ardéchoise de naissance, est très fière de devenir bientôt un coopérateur constructeur de ce magnifique projet dessiné par l’architecte Patrick Bouchain. Merci à tous les partenaires et surtout à la commune de Beaumont d’avoir dit oui à ce projet fou et astucieux, visionnaire et généreux.

    Je suis fière de « mon pays », l’Ardèche, et des gens qui le font vivre et en prennent soin.

    Marie-Claude Chaudière, attaché de conservation du patrimoine, en charge des publics au MUS/Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes (92150)