Humilité-humanité

Pourrions-nous nommer ainsi l’expérience que nous menons au cours de nos chantiers participatifs ? Il y a ceux qui rampent sous les terrasses pour poser de grandes plaques de bois, un travail qu’on n’a pas osé demander aux aimables volontaires venus renforcer nos rangs ces trois jours d’Ascension. Tu parles d’une ascension ???

Les valeureux ecoravissants… armés jusqu’aux dents !

Il y a celles qui s’étirent en haut des escabeaux pour tirer des traits de crayon au plafond. Au plafond ? oui ! pour préparer la pose des faux plafonds. Ah bon ! un peu inédit ce système constructif, mais enfin…

Trois jours de boulot ! Beaucoup de tasseaux sont passés entre les mains des constructeurs de cloisons, beaucoup de sciage et de clouage ont été faits dans le bâtiment Nord ! Maintenant les futurs locataires peuvent s’imaginer pour de vrai dans leurs apparts. Cadeau de la météo : il faisait beau, la vue sur la campagne depuis les balcons nous ravissait !

Et pendant ce temps, les babies avec mamans et mamies s’amusaient sur un tout petit périmètre laissé libre, vraiment pas un grand terrain, car c’est un incroyable patchwork de dépôts en tous genres là où il n’y a ni grue, ni stock pour la maison… Voilà un atelier à prévoir pour Pentecôte : dégager de l’espace pour une aire de jeux.

Désolé les enfants, les temps sont durs, faut s’y mettre !

Vous pouvez partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *