Chantier enduits en 4 jours… ou presque

Pour le 2e bâtiment, nous avons opté pour une solution… offensive ! Projeter en 4 jours de l’enduit terre sur 500 m2 de cloisons. A comparer avec les 2 mois et demi et de la centaine de bénévoles de l’été 2016 !

4 jours pour projeter grâce à la machine de Noé Solsona mais aussi…

  • avant : la préparation des supports pour l’enduit : cloisons fermacell ou placo (pour les normes incendie) recouvertes de cannisses agraphées
  • avant : la préparation et la protection de toutes les menuiseries, encadrement de portes et fenêtres, plafonds et sols, car quand la machine est en marche, c’est carnage !
  • pendant et après : le dressage et le lissage des murs projetés
  • après : les finitions, angles, bordures, autour des prises et interrupteurs électriques, etc.
  • après : le rebouchage des fissures et le passage de la taloche éponge

Quand l’enduit est tout juste projeté, le taux d’humidité est incroyable, un combo d’ambiance tropicale et d’ambiance étable ! Odeur de ferme garantie !!

Ensuite il faut jongler avec le tempo du séchage (grosse chaleur) et les fissures qui apparaissent nécessairement car pour que l’enduit passe dans les tuyaux de la machine, on a dû le préparer assez liquide. Et quand l’eau se retire, l’argile contenue dans l’enduit se rétracte.

Finalement il nous en a fallu du monde pendant ces 4 jours, et ceux d’avant et d’après ! Merci aux stagiaires, aux bénévoles, aux prestataires et aux acteurs d’Ecoravie qui ont rendu cela possible.

  • Agraphage de cannisse (provenance France)
Vous pouvez partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *