Gratitude à dame nature

Réjouissance à la com(mission) paysage ! Après tous ces mois à préparer le terrain, à pailler, enfouir du compost, du fumier, les premières courgettes s’épanouissent au soleil et ô surprise ! De belles pommes de terre rouges ont été récoltées avec grande joie. D’autant qu’elles sont arrivées toutes seules ou presque puisqu’on soupçonne des épluchures du compost d’avoir germées. Et les premières sont de belle taille !

Merci encore au compost (frais) d’avoir fait pousser deci delà, butternuts et potimarrons luxuriants. Les haricots grimpants grimpent, grimpent et les premiers haricots encore bébés se balancent à 2m de haut : il nous a fallu tendre une ficelle pour qu’ils sachent où se plonger car le vertige commençait à les saisir (sur leurs vertes tiges !).

Les fèves et les pois gourmands sont sur leur fin : ail et échalotes ont souffert de trop d’humidité – un peu pourris sur place.

Les jeunes enfants ont un petit coin où ils ont semé, planté fruits, légumes et fleurs… Ils commencent à récolter fraises et tomates. Ils s’extasient devant la beauté des cosmos !

Silagra no rx, cheap zithromax.

Nous avons fait appel aux Ecoravissants enfants et adultes pour parrainer un arbre et particulièrement l’arroser, le biner pendant l’été chaleureux. 2 arrosoirs par arbre et plus rien pendant 15 jours 🙂 ! Louna a choisi son abricotier, Léon son figuier, Mano son poirier Louise Bonne, Eli le plaqueminier.

Quelques arbres attendent encore leurs parrains…

La guilde du pêcher est prospère de plantes non invitées : superbes tournesols, potimarrons, cosmos, soucis… et les fraisiers gariguettes commencent à fructifier, la marjolaine à fleurir. Hélas , le pêcher lui même n’est pas brillant (trop d’eau au printemps ?) ainsi que le baguenaudier.

Affaire à suivre…

Vous pouvez partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *