Mais qui est donc le gourou masqué derrière Ecoravie ?

Non, ce n'est pas le bureau du collège de gérance d'Ecoravie

Non, ce n’est pas le bureau du collège de gérance d’Ecoravie

On aurait pu l’appeler le G8. Pas de chance ils sont 5. On aurait pu l’appeler la G-Squad, encore loupé ils n’ont pas chanté « Raide dingue de toi » en 1997. En effet, la gérance chez Ecoravie est assurée par un collège de 5 personnes élues par l’assemblée des habitants. Au sein de ce collège, ont été élus deux cogérants (attention, ne pas confondre avec des cons gérants malheureusement très répandus). Toutes ces élections étant des élections… sans candidat (kézaco ICI) ! Ce serait trop facile !

Depuis quelques mois, nos 5 membres du collège de gérance s’en donnent à cœur joie, voir même pour certains à cœur ouvert ! En plus du quotidien qui demande d’assurer le paiement des factures de l’activité du chantier de construction et de fournir le travail administratif correspondant au flot (Hisse et haut, Santiano !) des prêteurs solidaires non habitants désirant donner du sens à leur argent et donc de donner du sens à l’énergie qu’ils dépensent (parfois sans compter) dans leur vie pour gagner cet argent, et finalement de donner un peu plus de (bon) sens à leur vie… Vous me suivez toujours ?

C'est vrai que parfois ça rame à la gérance !

C’est vrai que parfois ça rame à la gérance !

Le club des 5 travaille aussi sur :
– un changement d’expert-comptable en faveur d’un professionnel ouvert (open-minded comme dirait notre Jean-Claude VD) au fonctionnement d’un habitat participatif et qui comprenne mieux les ressorts de notre vision solidaire, non spéculative, sans propriété individuelle et… sans chef ! Autant trouver une aiguille dans une botte de foin.
– un changement de statuts juridiques afin de transformer la SCI actuelle (Société Civile Immobilière Les Reymonds Solaires) traditionnellement destinée à protéger et valoriser au mieux un patrimoine immobilier en SAS coopérative Ecoravie (Société par Actions Simplifiées coiffée d’un statut de coopérative loi 1947) permettant de partager efficacement le pouvoir et de sortir de l’objectif de spéculation sur l’activité.

Et tout autre sujets créatifs que le groupe s’évertue à apporter durant les week-end de CA mensuels (Conseil d’Administration) ! Tiens, le prochain est prévu les 13 et 14 février… Enfin bref, tout ça pour dire qu’on rigole comme des bossus ou des baleines, c’est selon !

Vous pouvez partager cet article :

1 Réponse

  1. chassigneux françoise dit :

    Si c’est pas de l’Amour ça…un CA le 14/02!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *